© 2017 Fédération Française des métiers de la fourrure.

Please reload

Posts Récents

Les meilleures pratiques des élevages français et européens de visons sont devenues obligatoires dans la filière depuis janvier 2020

March 3, 2020

Dans le contexte des annonces gouvernementales concernant les poussins et porcelets, la filière de la fourrure présente ses engagements déjà mis en oeuvre dans les élevages certifiés :
• Abattage à l’élevage : déjà pratiqué avec la présence des services vétérinaires, cela implique donc l’absence de transport et de stress pour les animaux.
• Abattage sans douleur : l’euthanasie est la méthode appliquée dans la filière, elle implique l’endormissement rapide de l’animal, la perte de conscience et l’arrêt du coeur, sans stress.
• Réduction de la consommation de ressources : les élevages de visons utilisent des sous-produits de la filière agro-alimentaire humaine pour nourrir leurs carnassiers (volailles et poissons), certains récupèrent les invendus sur les marchés. Le fumier est systématiquement envoyé en méthanisation et les autres déchets transformés en engrais.
• Meilleure prise en compte des besoins des animaux : la filière a développé en collaboration avec des scientifiques et des vétérinaires, des standards nouveaux et exigeants, notamment avec le programme WELFUR, reconnu par la Commission européenne et la filière française du luxe. Cela concerne : – Le besoin de nidation (présence d’un nid en bois avec de la paille dans l’habitat du vison), – L’amélioration et l’enrichissement de l’habitat (plateforme ou mezzanine supplémentaire, – L’agrandissement de l’espace de vie, jouets) et respect du besoin de luminosité naturelle (cycle circadien) pour le vison.
• Reproduction et sevrage naturels : la reproduction des visons se fait de manière naturelle tout comme l’allaitement, les petits ne sont pas séparés des femelles pendant toute la période du sevrage.
• Valorisation de l’animal et de son produit : les fourrures ont une longue durée de vie, peuvent être transformées et réutilisées, sont travaillées par des artisans d’art sur un marché contrôlé avec un degré de traçabilité très élevé.
Depuis janvier 2020, le contrôle de ces engagements est exigé pour la mise en circulation et en vente des nouvelles peaux certifiées dans les circuits des filières européenne et nord-américaine, y compris pour l’export.

 

Ces avancées répondent pleinement à certaines attentes de la population, soucieuse de
marier harmonieusement l’usage d’une matière responsable et durable et le respect du
bien-être animal.
Elles sont pour les artisans français et européens un gage supplémentaire de qualité et
de compétitivité.


 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square